MENU

Nicolae Ceaucescu

Elena Ceaucescu

Le palais du peuple

Les folies du couple

Le procés  Bientôt

La révolution

 

 

LES FOLIES DU COUPLE CEAUSESCU Nicolae & Elena

Le dictateur avait cinq frères et trois sœurs
Disparition d’Ilie, frère cadet de Ceausescu
Ilie Ceausescu s’est éteint le 1er octobre 2003, à l’âge de 76 ans. Frère cadet du dictateur, il était retraité de l’armée et vivait dans une villa du centre de Bucarest. Ilie Ceausescu était devenu général en 1977, à l’âge de 51 ans, occupant le rôle de commissaire politique. A partir du milieu des années 80, il avait pris les rênes du Steaua Bucarest avec Valentin, le fils du « conducator », club de l’armée que ce dernier avait créé dans les années 1951-1952.
Il s’y était surtout distingué par ses abus et son incompétence, mais le Steaua avait tout de même remporté la Coupe d’Europe des clubs champions en 1986, exploit le plus marquant de l’histoire du football roumain. En 1988, Ilie Ceausescu avait fait interrompre la finale de la coupe de Roumanie et annuler le résultat… pour faire proclamer vainqueur le Steaua. Il avait été emprisonné quelques mois après la chute de son frère, mais avait finalement conservé son grade et son statut. Outre sa famille, plusieurs généraux, dont certains en civil, assistaient à ses obsèques ainsi que le leader ultra-nationaliste, Corneliu Vadim Tudor.
Le défunt était le quatrième des neufs enfants d’Alexandra (1888-1970) et Andruta (1886-1969) Ceausescu, qui vivaient à Scornicesti en Olténie et eurent six garçons et trois filles. Nicolae (Niculae sur le registre de baptême), né en 1918 et fusillé en 1989 à l’âge de 71 ans, après avoir régné 24 ans sur la Roumanie (1965-1989) était le troisième. Son père, ivre au moment de déclarer la naissance de son septième enfant, donnera à celui-ci le même prénom. L’aînée de la famille, Niculina, est décédée en 1990, à 76 ans. Marin, son cadet, a été retrouvé pendu dans les locaux de l’ambassade de Roumanie à Vienne, pendant la « révolution » de décembre 1989.
Cinq frères et sœurs de Ceausescu vivent encore. Dans l’ordre : Ion, Elena, Nicolae, Maria, Florea. Le dictateur avait lui-même trois enfants. L’aîné, Valentin, et sa sœur cadette, Zoe, vivent toujours en Roumanie. Le dernier, Nicu, honni par le peuple, chef des pionniers (jeunesses communistes), alors que sa femme, Poliana Cristescu, dirigeait les pionnières, régnait en maître sur la région de Sibiu et était l’enfant préféré du couple Ceausescu. Arrêté pendant la « révolution », il a été libéré au bout de deux ans, en 1992, pour « raisons de santé » et est mort à l’âge de 45 ans d’une cirrhose du foie, dans un hôpital de Vienne.