400 000 familles vivent avec l’argent venu de l’étranger

Environ 400 000 familles, soit plus d’un million de Roumains, vivent à partir de l’argent en provenance de proches installés définitivement à l’étranger ou y travaillant. Pour 30 % d’entre eux, il s’agit de leur seule source de revenus, 10 % travaillant occasionnellement, selon une étude de la Western Union Bank qui assure l’essentiel de ces transferts d’argent. La moyenne des transactions est de 300 à 500 € (2000 à 3300 F), soit l’équivalent de 3 à 4 salaires moyens nets, celles-ci étant principalement effectuées de France, d’Italie, d’Espagne, de Grande Bretagne et d’Israël.

D’après les estimations, deux milliards d’euros (13 milliards de francs) transitent ainsi vers la Roumanie chaque année, par des voies officielles ou non, somme à rapprocher des 6 milliards d’euros (40 milliards de Francs) correspondant au montant des salaires annuels des 4 millions de salariés roumains. Un quart des revenus des Roumains proviennent ainsi de l’étranger. L’ancien Premier ministre Mugur Isarescu, gouverneur de la Banque Nationale de Roumanie, a reconnu, récemment, qu’en 1998 le pays n’avait pu s’acquitter de ses obligations extérieures que grâce à cet apport.

  
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!