Les 200 malades de l'hôpital de Nasaud
sont nourris grâce à la charité publique
A Nasaud, deuxième ville du judet de Bistrita, la direction de l'hôpital a été contrainte de faire appel à la charité publique pour nourrir les 200 malades qu'il héberge, seul moyen qui lui a évité de fermer ses portes au début de l'année. Elle était incapable d'honorer les factures et les dettes se montant à 200 000 € (1,3 MF) concernant les médicaments, le carburant, la consommation d'énergie et les aliments.
Méfiants, aucun fournisseur ne s'est présenté lors de l'appel d'offre pour livrer pommes de terre, riz, oeufs et lait. Quant à la viande, n'en parlons pas... elle avait disparu depuis longtemps des menus.
Le directeur de l'établissement s'est donc tourné vers les prêtres de la région pour qu'ils mobilisent la population des communes et villages qui en dépendent, soit environ 100 000 personnes. Une véritable campagne humanitaire a été lancée pour faire face à l'incapacité des autorités. Familles riches ou dans le besoin ont répondu en masse. Les donateurs se sont répartis les tâches: collecte, tri, livraison... et le système a permis jusqu'ici à l'hôpital de servir à peu près régulièrement des repas aux personnes internées. Mais les médecins reconnaissent que la nourriture n'est pas suffisamment riche et équilibrée pour répondre aux besoins.
 
Le préfet de Vrancea demande
aux maires de faire des collectes
La situation est quasi-identique dans le judet de Vrancea, où les provisions de nombreux hôpitaux ont été épuisées, laissant les malades à leur faim ou aux bons soins des familles qui viennent leur apporter de quoi manger. Les fournisseurs de viande n'acceptant plus de livrer l'hôpital de Focsani, celui-ci est passé aux menus végétariens. Le maire de la ville de Vidra, qui dispose aussi d'un hôpital, a demandé aux patrons de la commune de mettre la main à la poche, tandis que les magasins d'alimentation prenaient dans leurs stocks pour en donner une partie. Les entreprises forestières, elles, ont fourni gratuitement du bois de chauffage pendant l'hiver. Seule aide de l'Etat: dans une conférence de presse, le préfet du judet a demandé aux élus locaux d'organiser des collectes d'argent pour venir en aide aux établissements hospitaliers et de pousser à la création d'associations caritatives !
  
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!