La future grande cathédrale en face du palais de Ceausescu
Après deux jours de délibération, l’Eglise orthodoxe a finalement retenu le projet de l’architecte Augustin Ioan, parmi 18 autres projets déjà sélectionnés et les 82 présentés, pour la construction de la grande cathédrale métropolite de Bucarest qui sera située près de la place Unirii , faisant face au palais de Ceausescu, à l’intersection de la rue Mircea Voda et du Boulevard Unirii.
L’édifice coûtera plus de 150 M€ (un milliard de francs), financés essentiellement par des dons dont le montant dépasse pur l’instant les espérances et une aide de l’Etat de 20 M€. Il sera édifié sur un terrain de 4 hectares donné par la mairie de Bucarest, mesurera 90 mètres de long, 40 mètres de large et 75 mètres de haut. Il pourra accueillir 6000 fidèles et portera le nom de « cathédrale de l’Ascension et Saint André ». Saint André est l’évangélisateur de la Roumanie et, en son hommage, le parvis sera pavé de pierres de la Dobrogea (Constantsa), province par laquelle il a commencé son œuvre apostolique. L’entrée principale, qui ne sera ouverte que dans les grandes occasions, sera ornée de deux grandes icônes représentant la montée du Christ vers le ciel et son apôtre.
Un panthéon sera édifié autour de la cathédrale, où reposeront les grands noms qui ont fait l’histoire du pays, ainsi qu’un mémorial des églises démolies par les communistes, un parking souterrain et des magasins. Les travaux ont déjà commencé et demanderont cinq ans.