Gheorghe Zamfir humilié en Israël et ruiné en France
 
Le ministère des Affaires étrangères d'Israël a refusé de délivrer un visa à Gheorghe Zamfir, qui devait donner cinq concerts à l'intention des nombreux travailleurs immigrés roumains se trouvant dans le pays. Il est reproché au célèbre flûtiste de Pan son appartenance au parti ultra-nationaliste Romania Mare de Corneliu Vadim Tudor, dont certains membres mettent en doute la réalité de "l'Holocauste".
Malgré ce refus, Zamfir s'est présenté, fin novembre, à l'aéroport de Tel-Aviv, en provenance de Bucarest, en compagnie de cinq autres artistes et de sa femme. A leur descente d'avion, tous les membres du groupe ont été immédiatement isolés, conduits dans une pièce pendant trois heures, sans un mot d'explication, fouillés, leurs affaires confisquées, complètement déshabillés et plaqués le nez contre le mur... avant d'être remis dans un avion pour la Roumanie, sans leurs bagages. Zamfir, qui a la double nationalité franco-roumaine et avait présenté en vain son passeport français, avait même été dépouillé de ses clés d'appartement.
Un malheur ne venant pas seul, le musicien, établi depuis deux décennies dans la région parisienne et marié à une française, s'est vu réclamer par le fisc français des arriérés d'impôts de l'ordre de 2 M€ (13 MF) ce qui le laisse sans ressources, malgré les millions de disques qu'il a vendus à travers le monde, ayant perdu voitures, propriétés et jusqu'aux bénéfices de ses droits d'auteur.
  
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!