Chasse aux anglicismes et expressions étrangères

 
Les parlementaires appellent à la défense du roumain
 
Les parlementaires ont adopté une loi visant à protéger la langue roumaine des anglicismes et autres expressions étrangères dans les lieux accessibles au public. Si celle-ci est véritablement mise en application des termes comme hamburger, week-end, fast-food, O.K., ketchup, World Trade Center (il en existe un à Bucarest… d’origine française), pizza, hot-dog, supermarket, show, bodyguard, rendez-vous, merci (employé souvent à la place de multumesc) n’auraient plus cours et devraient être remplacés par leurs équivalents roumains. L’initiateur de la loi, le sénateur George Pruteanu, soutient qu’il a trouvé 800… ersatz.
De la même façon, les textes écrits ou parlés en langue étrangère devront être obligatoirement accompagnés d’une traduction en roumain. Les contrevenants recevront un avertissement et auront dix jours pour se mettre en règle, faute de quoi ils pourront être sanctionnés d’une amende de 150 à 750 € (1000 à 5000 F). On estime à un million le nombre de firmes roumaines, commerces, etc… qui possèdent au moins un mot étranger sur leurs cartes de visites, enseignes, dépliants, prospectus, et devraient les changer.
Les rigueurs de la loi s’appliqueront également au mauvais usage du roumain : annonces, affichages devront utiliser une langue correcte du point de vue grammatical, orthographique, de la ponctuation, obéissant aux normes académiques.
  
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!