Croissance ralentie prévoit un institut autrichien

 
L'Institut d'Etudes Economiques Comparées de Vienne estime que la croissance de sept pays d'Europe Centrale et de l'Est - Pologne, Hongrie, République Tchèque, Slovaquie, Slovénie, Bulgarie et Roumanie - est en train de ralentir, du fait d'un recul des investissements étrangers dû au climat économique mondial. Tous ces pays misent sur l'apport de capitaux extérieurs pour se développer.
L'Institut table sur une croissance moyenne du produit intérieur brut de 1,9 % en 2002. La Roumanie ferait un peu mieux (+ 3 %), mais loin des 5 % annoncés par son gouvernement, bien que sa production industrielle ait augmenté de 3 % sur les six premiers mois de l'année. Il pronostique un redémarrage de l'activité en 2003, si le climat des affaires s'améliore dans l'UE. Ce mouvement toucherait plus particulièrement la Slovaquie et la Slovénie, engagées dans un important processus de privatisation, attractif pour les investisseurs. La Roumanie et la Bulgarie resteraient au même niveau (+ 3 %).
Les économistes viennois estiment, par ailleurs, que l'inflation est sous contrôle dans la région, son taux se situant entre + 3 % et + 7 %. La Roumanie ferait exception, enregistrant + 25 % en 2002 (+ 22 % prévu par le gouvernement), après + 35 % en 2001 (+ 30 % d'après Bucarest).
  
Classement de sites - Inscrivez le vôtre!